Comment lâcher prise pour ne pas stresser ?

Comment lâcher-prise pour ne pas stresser ?

Le stress, l’anxiété, la peur et la culpabilité peuvent souvent gâcher nos journées. Ils peuvent même empoisonner notre existence.

Alors pour avoir la paix intérieure, il faut savoir lâcher-prise à un moment donné. Le principe est simple : se détacher du désir de contrôler.

Que faut-il faut vraiment faire pour réussir à « lâcher-prise » ?

Lâcher-prise, c’est quoi ?

Le lâcher-prise, une véritable arme antistress

Lâcher-prise, c’est savoir faire une pause, prendre du recul et se donner du temps. Parfois, cela signifie voir la réalité telle qu’elle est, même lorsqu’elle va à l’encontre de nos désirs.

Lâcher-prise, c’est aussi accepter nos propres limites, se réconcilier avec nos peurs ainsi que nos angoisses.

Pour y arriver, il ne faut pas s’accrocher au passé, ni craindre le futur, mais vivre pleinement le présent. Il est aussi nécessaire de se faire confiance et de faire confiance à la vie.

Nous avons tendance à nous focaliser sur nos objectifs et aux moyens de les atteindre. Pourtant, sur le chemin de la réussite, les obstacles et les casse-têtes ne manquent pas. C’est à ces moments-là que le stress, la peur ou la culpabilité se présentent. Si vous tenez à obtenir ce que vous voulez, lâchez-prise ! Cela vous permettra non seulement d’avoir un peu de sérénité, mais aussi de mieux vous préparer pour les prochaines étapes.

On lâche-prise en travail, en amour, en famille ou avec ses amis. Dans certaines situations, lâcher-prise signifie prendre de la distance avec ce qui nous fait mal.
Enfin c’est aussi avoir le courage de changer notre perception des choses ou des autres.

Vous devez certainement vous dire « facile à dire, mais difficile à réaliser ». Sachez que rien n’est impossible. Cet article va vous guider à lâcher-prise efficacement pour éviter le stress.

Ecrasé par le stress ?

La relation entre le lâcher-prise et le besoin de contrôle

Pour pouvoir lâcher-prise, il faut savoir accepter que certaines situations dépassent nos limites. On doit arrêter de s’efforcer de contrôler l’incontrôlable. En effet, le contrôle est l’opposé du lâcher-prise.

Nous aimons avoir le contrôle aussi bien sur notre vie professionnelle que personnelle. Le « il faut que tout soit parfait » nous obsède tellement que nous préfèrerons tout faire nous-mêmes. Quand des choses imprévues surviennent, c’est à ces moments-là que nous stressons.

En apprenant à accepter le fait que certaines choses sont hors de notre contrôle, nous nous donnons une chance de vivre avec moins de stress.

Voici quelques signes pour savoir que vous êtes en train d’y arriver :

  • Changer sa façon de percevoir les évènements incontournables,
  • laisser leurs chances aux autres,
  • modifier son plan d’action face à une situation,
  • faire une distinction entre ce qu’on peut contrôler et ce que l’on ne peut pas.

Pour certains, il est vraiment difficile d’abandonner le désir de contrôler. En se comportant ainsi, on espère minimiser les dégâts, être supérieur aux autres ou éviter de se faire dominer. Cependant, il faut savoir que le besoin constamment de contrôler est signe d’insécurité.

Dans certaines situations, le fait de ne plus contrôler les choses permet de prendre des décisions plus sereinement et de faire confiance aux autres. De plus, cela permet également de se ressourcer. Pour notre plus grande sérénité, oublier le désir de contrôle est souvent indispensable.

1 minute par jour de méditationL’une des méthodes naturelle qui a le plus de succès pour accompagner le lâcher-prise est la méditation.
On pense souvent à tort que la méditation est une pratique compliquée, mais c’est beaucoup plus simple qu’on ne le croit !
C’est ce que démontre Jean-Denis Déraspe dans son livre « 1 minute par jour pour moins de stress et d’anxiété ».
>> Plus d’info

Développer sa capacité à lâcher-prise

Vous pouvez développer votre capacité à lâcher-prise de plusieurs manières. La première étape consiste à réaliser vos émotions face à telle ou telle situation pour mieux les exprimer.

Ensuite, vous devez être conscient qu’il est absurde de vouloir tout contrôler quand les évènements sont en dehors de votre champ d’action.
Parfois, il est utile d’accepter une situation frustrante au lieu d’y penser de façon obsessionnelle.

Par exemple quelqu’un vous a déçu ?
Dites-vous que chacun à sa manière de penser et d’agir.

Oubliez les choses compliquées et focalisez-vous sur votre propre bien-être.

Femme stressée qui crie et qui veut tirer au pistolet pour évacuer son angoisse et sa colère
De nombreuses situations imprévues déclenchent du stress et de l’angoisse. Mais ne cédez pas à la colère, car celle-ci va alimenter le stress.

Le comportement à avoir pour lâcher-prise

Trouvez la joie dans des situations stressantes, apprenez à lutter contre stress. Arrêtez de froncer vos sourcils. Desserrez votre mâchoire. Détendez votre corps. Ce sont les pratiques à privilégier pour lâcher-prise.

Mais avant tout cela, vous devez passer par quelques étapes :

  1. Au moment où vous ressentez le stress monter, identifiez le sentiment que vous ressentez. Ensuite, apportez-le dans votre champ de conscience.
  2. Accueillez ce sentiment avec une grande joie.
  3. Déterminez dans quelle partie de votre corps ce sentiment présent. Cela vous permettra de travailler la zone en particulier.
  4. Ne vous laissez pas submerger par ce sentiment. Vous devez ouvrir votre esprit afin de voir la bonté fondamentale en vous. Rappelez-vous que celle-ci est toujours présente. Quelle que soit la situation, faites en sorte que cette bonté refasse surface à chaque fois.
    Voyez aussi la bonté chez les autres. Positiver les choses est une solution efficace pour nous libérer.

Ça semble bizarre, pourtant il y a du positif dans chaque situation !
Par exemple si vous vous faites arrêter par les policiers pour excès de vitesse, dites-vous qu’ils viennent peut-être de vous éviter un accident.
Vous pouvez ainsi vous énerver encore plus et vous nourrir de colère, ou alors décider de voir les choses d’une manière différente et positive.

Si vous avez du mal à prendre du recul, nous vous conseillons d’utiliser les méditations guidées de Guillaume Rodolphe, qui vous permettront d’atteindre vos objectifs sereinement.
>> Plus d’info

Ou la formation Gestion du stress de David Vigneron, formateur en hypnose clinique et en EFT et spécialiste de la gestion du stress.
>> Plus d’info

femme allongée dans l'herbe avec un pissenlit dans les mains. Elle est détendue, zen, apaisée et sourit pour manifester son bien-être

Identifier le problème

Vous avez de la difficulté à lâcher-prise ?

Le problème repose sur votre propre personnalité. En effet, certains constituants de votre personnalité sont des freins majeurs pour lâcher-prise. Il peut s’agir de votre éducation, votre culture, votre religion, l’image des autres ou de vous-même, votre expérience de vie, etc. Ces éléments caractérisent et programment votre comportement face à une situation.

Identifier la source de vos angoisses

Vous devez comprendre pourquoi vous ressentez de l’angoisse pour mieux l’isoler.
Posez-vous des questions comme :

  • Pourquoi je ressens de la peur ?
  • Qu’est-ce qui me rend si vulnérable ?

Une fois que vous identifiez la source de vos angoisses, prenez du recul et essayez de comprendre ce qui vous anime.

Se libérer des mauvaises pensées

Vous pouvez vous débarrasser de vos pensées négatives, vos angoisses, vos peurs en les accueillant avec bienveillance, puis en les acceptant. Ne les sous-estimez pas, mais ne les rendez pas plus importants qu’ils ne le sont. Ainsi, vous allez voir qu’ils n’auront plus la même intensité. C’est déjà un grand pas vers le lâcher-prise.

Accepter la souffrance

Inutile de lutter, car il est naturel de souffrir ou de stresser. En essayant de combattre vos pensées, vous risquez de ne pas y voir clair. Accueillez votre souffrance et comprenez-la.
Vous sentez que vos larmes montent ? Vous êtes sur le point de craquer ?
Laissez-vous aller.

N’ayez pas peur d’exprimer vos émotions. Parfois, pleurer ou crier fait du bien.

Respirer profondément

On soupire quand une situation stressante est achevée, mais on soupire aussi quand on est triste, fatigué ou submergé par nos pensées.

La respiration est un outil remarquable pour lâcher-prise. Elle aide à nous sentir mieux et nous donne un peu liberté. Vous pouvez effectuer une respiration abdominale (ventrale). Cet exercice libère le diaphragme, ce qui nous apporte la sensation d’apaisement et de bien-être.

Agir au lieu de réagir

Il est grand temps de faire le point avec vous-même. Ne vous laissez pas abattre par les tensions qui vous paralysent. Cette étape consiste à vous fixer des buts accessibles et réalistes.

Ôtez les jugements négatifs de votre tête. Arrêtez de vous dire « je suis nul (le), je suis un(e) incapable, je n’y arriverai jamais ».

Arrêtez de vous donner corps et âme à tout (travail, relation…). Au lieu de tenter de faire l’impossible, Déterminez ce qui est possible ici et maintenant.

Il est possible de se tromper, d’avoir tort ou de se tromper. Ne refusez pas l’échec. Vous avez le droit de faire des erreurs.

Se libérer de la peur

La peur est une émotion pénible qui nous empêche d’avancer. Souvent, elle est liée au fait que nous voulons que tout soit toujours parfait. Il nous arrive de ne pas oser prendre des risques, car nous avons souvent peur de nous tromper, d’échouer ou de perdre. Pour nous libérer de la peur, nous devons oser nous lancer dans des défis afin de développer nos compétences.

Se libérer de la culpabilité

La plupart des gens préfèrent faire plaisir aux autres au lieu de penser à eux-mêmes. Pourtant, nous ne pouvons pas leur plaire à tout jamais. Se libérer de la culpabilité consiste à se faire à cette idée. Il est parfois utile de dire « non », de mettre des limites et ainsi se respecter.

Ignorer le regard des autres

Vous ne voulez pas agir ou donner votre point de vue par crainte du regard des autres ?

C’est une grosse erreur. Pour lâcher-prise, l’indifférence ou l’ignorance peut être efficace. Puisque nous ne pouvons pas empêcher les gens de nous critiquer, il faut trouver un moyen de leur faire comprendre que l’on ne soucie pas de leur point de vue. Parfois, un simple « et alors ! » peut suffire pour les faire taire.

Oublier les complexes

Cette méthode consiste à voir nos atouts au lieu de nous concentrer sur nos faiblesses et nos défauts.

Vous avez un complexe sur une partie de votre corps ?

Prenez quelques instants pour vous regarder à travers le miroir. Ensuite, identifiez 3 parties de votre corps que vous appréciez. Puis, trouver un moyen de les mettre en valeur.

Cloisonner vos journées

Faites une distinction entre votre vie personnelle et professionnelle. Laissez vos problèmes de travail à la porte de votre maison, si c’est possible.
Il en est de même au bureau. Ne vous laissez pas submerger par vos problèmes personnels au risque de faire des erreurs. Concentrez-vous sur les tâches que vous devez effectuer.

Voici une astuce qui pourrait vous être utile : à la maison, faites exprès de ne pas consulter votre boîte e-mail. Laissez votre téléphone au bureau quand vous déjeunez au restaurant.

Faire des pauses

Ne jouez pas les durs. Certes, vous êtes débordé et le travail n’attend pas. Cependant, gardez à l’esprit que vous êtes plus efficace en prenant parfois un peu de recul. Travaillez dans le calme.

Pour être plus productif, donnez-vous des pauses fréquentes. Cela va vous permettre de vous ressourcer. Octroyez-vous de petites pauses de cinq minutes par heure au lieu d’un quart d’heure toutes les trois ou quatre heures.

Faites des ruptures pour vous aérer l’esprit. Vous pouvez sortir pour prendre l’air ou faire des aller-retour à la machine à café. Le fait de mettre son corps en mouvement peut permettre de changer de dynamique.

Vivre le moment présent

Une personne qui vit dans le passé ou qui anticipe l’avenir est incapable de profiter de l’instant présent. Pourtant, c’est essentiel pour lâcher-prise.

En angoissant à propos du lendemain ou en passant notre temps à regretter le passé, nous manquons les opportunités que le présent nous offre.

Un conseil : vivez pleinement votre présent et investissez dans votre vie. Par exemple, créez-vous des plaisirs quotidiens.
Parfois, il suffit d’avoir confiance et de se laisser aller.

Faire confiance aux autres

Vous n’êtes pas obligé de vous occuper de tout. Lâcher-prise, c’est aussi savoir déléguer, apprendre à se décharger. S’il y a encore des gens qui peuvent vous aider, laissez-les essayer !

Ici, lâcher-prise est un acte de confiance. En laissant certaines choses sous la responsabilité des autres, vous vous apportez du calme et du réconfort. Cela vous permettra aussi de renforcer vos relations.

Accepter vos limites et celles des autres

Acceptez le fait que vous n’êtes pas parfait et les autres non plus. Personne ne l’est. Dans des moments délicats, vous devez faire preuve de tolérance et d’indulgence. Ainsi, vous verrez que vos rapports avec les autres deviendront plus paisibles.

S’occuper de ses proches

S’occuper de sa famille ou de ses amis est aussi une excellente manière d’oublier ses problèmes. Même si la situation ne vous le permet pas, investissez auprès des autres. Cela vous aidera à vous sentir utile.

Tourner la page

Nous passons notre temps à chérir le passé. C’est surtout le cas quand nous n’arrivons pas à accepter la mort de quelqu’un, une rupture ou une chose qui nous a rendus très heureux. Nous refusons de voir la réalité.

Sachez qu’en nous comportant ainsi, nous n’avançons pas.

Ces expériences créent des préjugés et des appréhensions. Nous nous disons que ce qui s’est produit n’arrivera plus à se reproduire, ou au contraire que nous sommes définitivement liés à ces instants douloureux.

Or, rappelez-vous que c’est vous-même qui provoquez ces pensées. Vous préfèrez vivre dans le passé au lieu de créer de nouveaux souvenirs. Autrement dit, vous préférez souffrir inconsciemment à cause du passé au lieu d’appréhender les choses avec une nouvelle vision.

Arrêtez de penser que c’est injuste envers les autres de ne pas se souvenir d’eux. Penser à soi n’est pas forcément être égoïste. C’est parfois penser à son bien-être, faire passer son bonheur en priorité.

Quelques livres pour vous aider :

Dès maintenant, pensez à vous pour construire votre bonheur. 😀

Ecrasé par le stress ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.